Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mes jeux :

2013

le-fantome-de-l-opera img-51d75408077fb img-52482e62b8223 img-52482e3f8da7b

Le Fantôme de l'Opéra chez Hurrican avec Bruno Cathala.

SOS Titanic chez Ludonaute avec  Bruno Cathala.

C3K chez Matagot avec  Bruno Cathala, Jaques Bariot et Guillaume Montiage

Rampage chez Repos Prod. avec Antoine Bauza.

 

 

2012

noé  NAHEULBEUK BARBARES BOX PACKAGING sjp   16667 1        

 

Noé chez Bombyx avec Bruno Cathala.

La Marche Barbare chez Repos Prod. avec Antoine Bauza.

Si j'étais Président chez Cocktail Games.

C'est pas faux chez Le Scorpion masqué avec Bruno Cathala .

2011

14862 1
ima boxcontentalt  casse 15265 1     

Dice Town Extension chez Matagot avec Bruno Cathala.

Imakoo chez Editions Groupe Nestor avec Bruno Cathala.

Casse-toi pov'con ! chez Cocktail Games.

Hadès chez Matagot avec Bruno Cathala

 2010


cyrano-copie-1 boites versions 2075 NAHEULBEUK agent double boites versions 2310

Cyrano chez Repos Prod. avec Angèle.

Mr Jack Pocket chez Hurrican avec Bruno Cathala.

Le Donjon de Naheulbeuk chez Repos Prod. avec Antoine Bauza.

Agent Double chez Matagot avec Bruno Faidutti.

PRRT chez Hurrican avec Bruno Cathala.

 

2009

Dice Town chez Matagot avec Bruno Cathala.

Mr Jack in N.Y. chez Hurrican avec Bruno Cathala.

Cyclades chez Matagot avec Bruno Cathala.

 

2007

cash-n-guns-yakuzas mister jack extension

CA$H'n GUN$ Live chez Repos Prod.

CA$H'n GUN$ Yakuza (extension) chez Repos Prod.

Mr Jack l'Extension chez Hurrican avec Bruno Cathala.

Bonne Question ! chez Repos Prod. et Cocktail Games.

 

2006

Mr Jack chez Hurrican avec Bruno Cathala.

Cléopatre et la Société des Architectes chez Days of Wonder avec Bruno Cathala.

Paparazzi chez Eclipse avec Bruno Cathala.

 

2005

CA$H'n GUN$ chez Repos Prod.

 

2004

Monstro'Folies chez TF1 Games avec Christophe Boelinger.

2004 à 2008

Kill Dog dans Jeux sur un plateau N°9.
Agents Doubles dans Jeux sur un plateau N°20 avec Bruno Faidutti.
Le Cri du Dahu !! dans Jeux sur un plateau N°35.
C'est qui qu'a pété ?! dans Jeux sur un plateau N°50.



 Jouez en Ligne à Mr Jack contre le meilleurs joueurs du monde... et aussi contre moi, mais c'est plus facile.                        

Les 3 derniers articles :

 

Recherche

17 août 2005 3 17 /08 /août /2005 00:00


Alors, voila, vous avez fabriqué votre superbe pétanque de Salon, mais vous ne savez pas y jouer !!! Suivez le guide...



Nombre de joueurs:

La pétanque de Salon se joue à 4 : 2 équipes de 2 joueurs. Chaque joueur se place devant un lanceur. Les joueurs qui se font face sont dans la même équipe.

Matériel :

Chaque joueur joue avec 3 billes. Il faut en plus une bille d'une couleur très différente qui tiendra lieu de cochonnet.

But du jeu:

L'équipe qui totalise 7 points gagne la partie.

Le jeu:

Le jeu se déroule en plusieurs manches. La première équipe qui atteint ou dépasse 7 points à la fin d'une manche gagne la partie.

Déroulement d'une manche :

L'équipe qui a gagné la manche précédente (on tire au sort pour la première manche) commence.

L'un des joueurs de cette équipe place le cochonnet au centre de la piste. Et lance une de ses billes en la faisant glisser dans son lanceur.

Le but est de placer sa bille le plus près possible du cochonnet.

Un des joueurs de l'autre équipe fait de même en tentant de se rapprocher encore plus près du cochonnet.

L'équipe qui a sa bille la plus proche du cochonnet " tient ". L'autre équipe doit alors jouer jusqu'à ce qu'elle se rapproche encore plus près du cochonnet. C'est alors elle qui " tient "…

Quand c'est à une équipe de jouer, les deux équipiers doivent se mettre d'accord pour savoir qui joue (en fonction des aptitudes et de la position des billes).

Quand une équipe n'a plus de billes, l'autre équipe doit jouer ses dernières billes.

La Manche se termine quand les 6 billes ont été lancées.

Limite de jeu :

Sur les bords de la piste sont tracées des limites.

Quand une bille franchit cette limite, elle est hors jeu. Elle peut éventuellement revenir en jeu à la faveur d'un rebond, frappée par une autre bille.

Il est possible de frapper le cochonnet pour le placer à un meilleur endroit. Mais, attention, si le cochonnet sort de la limite, l'autre équipe doit immédiatement le placer où elle veut sur la piste !

Comptage des points :

A la fin de la manche, l'équipe qui " tient " marque des points.

L'équipe marque 1 point par bille proche du cochonnet tant qu'aucune bille adverse n'est plus près.

Dans l'exemple ci-contre, les rouges gagnent la manche

La bille la plus proche du cochonnet est rouge : 1 point pour Rouge

La deuxième bille la plus proche est rouge également : 1 point de plus pour l'équipe Rouge

La troisième bille la plus proche est jaune.

Les Rouges marquent donc 2 points.


Le jeu à 2 :

C'est très simple, à 2 joueurs, chaque joueur commence le jeu avec 6 billes et peut choisir à chaque coup, lequel de ses deux lanceurs il veut utiliser.

Le jeu à 3 :

Une équipe est constituée de 2 joueurs et joue comme dans le jeu à 4 (3 billes chacun et une place fixée) et l'autre équuipe est constituée d'un seul joueur qui a 6 billes et peut choisir son coté commme dans le jeu à 2.

Repost 0
Published by Ludovic Maublanc - dans Pétanque de Salon
commenter cet article
17 août 2005 3 17 /08 /août /2005 00:00


La lecture des règles vous a mis en bouche ;-) Voila comment monter facilement votre propre Pétanque de Salon !



Matériel :

4 tasseaux de bois de section carrée (22mmx22mm) de 60cm de long.
1 planche de contreplaqué (8mm d’épaisseur) de 60cmx60cm.
1 carré de feutrine verte de 62cmx62cm.
Une trentaine de petites vis auto taraudeuses (ça veut dire : pointues) (tête 5mm, longueur 15mm)
4 petites charnières (3cmx3cm)
1 tasseau de bois de section circulaire (25mm) de 10 cm, par là.
4 vis à tête plate (tête 6mm, longueur 20mm) et leurs écrous.
1 tuyau en plastique de diamètre 20mm et de 80cm de long (au moins)
4 colliers simples pour tuyau de diamètre 20mm
4 rosaces coniques de 9mm (dans le même rayon que les colliers)


Outillage :

1 scie
1 sabot (pour scier à 45°)
1 étau
1 ponceuse
1 tournevis
1 perceuse avec deux mèches à bois (10 et 3 (voir moins si vous avez))
1 tube de colle à tissus
1 tube de super glue
1 crayon blanc de couturière
1 mètre
1 agrafeuse
1 paire de ciseaux


Pour jouer :

Si vous avez tous vos doigts à la fin, il vous faudra 13 billes en 3 couleurs :
1 « cochonnet » (noir, disons)
6 billes d’une couleur (blanches pas exemple)
6 billes d’une autre couleur (transparentes, c’est pas mal)



Etape1, le cadre :

Sciez chaque bout de vos 4 tasseaux carrés de manière à faire un angle de 45° à chaque extrémité (voir illustration). Poncez tout ça pour que ce soit bien propre.

Si vous vous êtes pas trompez, vous pouvez assembler les 4 morceaux pour faire un cadre.

Pour fixer provisoirement ce cadre, mettez une ou deux agrafes à chaque jonction.



Etape2, la piste :

Poncez la planche de contreplaqué. Avec la colle à tissus, collez la feutrine sur la planche. Une fois que c’est sec, coupez ce qui dépasse de feutrine.

Sur la piste de feutrine verte, dessinez un carré à 6cm du bord avec le crayon blanc (c’est la zone de jeu… voir les règles).


Etape3, fixation du cade :

Posez le cadre devant vous (agrafes visibles). Posé la piste pas dessus (feutrine en bas). Faites bien corresponde le cadre avec le bord de la plaque de contreplaqué.

On fixe le cadre à la plaque avec les petites vis. Pour ce faciliter la vie, on fait 4 petits trous avec la petite mèche sur les 4 bords de la planche. Les trous doivent être à 1cm du bord et pas trop profond (il ne faut même pas transpercer les 8mm de contreplaqué).Attention, n’en faites pas au milieu de chaque côté !

Avec le tournevis (ou une visseuse… attention les pouces , vissez les petites vis dans les trous ainsi pratiqués.

Ca y est, votre cadre est fixé… vous avez une belle piste pour jouer aux dés;-)


Etape4, les lanceurs… première partie (c’est le plus difficile) :

Dans le tasseau de section circulaire, coupez 4 cylindres de 18mm.
A la base de chaque cylindre fixez la première partie d’une charnière avec 2 petites vis

De l’autre côté de chaque cylindre, percez, au centre un trou peu profond (3 ou 4 mm) avec une mèche de 10.

Dans chaque trou, placez un écrou (celui qui va avec la vis à tête plate), il dépasse un peu, c’est normal.

Collez chaque écrou avec de la super glue. Attention à ne pas mettre de colle dans l’écrou ! Il faut que la colle glisse entre le trou et les bords réguliers de l’écrou !


Etape5, les lanceurs… deuxième partie (super facile) :

Dans le grand tube en plastique, coupez 4 petits tubes de 20 cm de long.

Dans le trou qui se trouve en bas de chaque collier, glissez 1 des vis à têtes plates. Glissez chaque tube dans son collier (laissez 12cm de tube d’un bout et 6,5 cm de l’autre).Placez la vis qui dépasse dans la cloche (il reste un petit bout de vis qui dépasse encore, normalement).


Etape6,fixation des charnières sur le cadre :

Au centre de chaque bord du jeu (laissez 28,5cm de chaque coté) placez les charnières se trouvant sous les cylindres de bois.

Grâce aux petites vis, fixez la deuxième partie des charnières sur le cadre. Il faut visser au centre du cadre (à 1cm du bord).

Fixez les charnières de manière à ce que le cylindre de bois bascule vers la piste (sinon, c’est un autre jeu).


Etape 7, finalisation des laceurs.

Vissez les 4 lanceurs sur leurs écrous (collés dans les cylindres de bois). Ne vissez pas à fond ! Il faut pouvoir faire pivoter les tubes ! Faites dépassez en direction de la piste, la partie la plus courte des tubes.

Et voilà, c’est terminé !

Bon jeu !!!
 
Repost 0
Published by Ludovic Maublanc - dans Pétanque de Salon
commenter cet article
14 août 2005 7 14 /08 /août /2005 00:00

Monstro'Folies est un jeu de Ludovic Maublanc et Christophe Boelinger
pour 3 à 4 joueurs à partir de 6 ans édité par TF1 Games.

Aujourd'hui, même les monstres les plus affreux ont droit à leur propre concours de beauté ! Ton monstre aura-t-il des antennes sur la tête, des piquants sur le corps, de très long bras ou une couronne ?

Monstro'Folies est mon tout premier jeu édité avec la complicité de Christophe Boelinger. Il est sorti il y a quelques mois en Allemagne sous le nom de Miss Monster, mais on en reparlera...

Vous trouverez dans cette partie du site :

Le principe du jeu.

L'histoire du jeu.

Les règles avancées.

Les cartes Experts.

Miss Monster (Version Allemande de Monstro'Folies).

La Fiche du jeu sur Tric Trac.
 
Repost 0
Published by Ludovic Maublanc - dans Monstro'Folies
commenter cet article
14 août 2005 7 14 /08 /août /2005 00:00

On peut très bien jouer à Monstro'Folies entre adultes, ce n'est pas sale ! Mais pour donner un peu plus de piment au jeu, voilà de nouvelles Cartes Critère. Ces critères sont faits pour remplacer les cartes jaunes du jeu de base. Au lieu de donner des objets à vos monstres, vous devrez leur donner des attitudes !

Téléchargez les 3 planches de cartes qui suivent...

Planche 1

Planche 2

Planche 3


Quelques exemples :


 

 
Repost 0
Published by Ludovic Maublanc - dans Monstro'Folies
commenter cet article
14 août 2005 7 14 /08 /août /2005 00:00

Il y a bien, à la fin des règles qui se trouvent dans la boite, une rubrique règles experts, mais il y manque 1 ou 2 points de règles, que l'on tenait à ajouter, pour rendre le jeu vraiment plus tactique.


On utilise donc les règles de base, avec les modifications suivantes :

1/ En début de partie, distribuez à chaque joueur 5 cartes de chaque couleur. Au début de chaque manche, chaque joueur choisit, dans son paquet, une sélection de 4 critères (1 de chaque type) qu'il va imposer à son adversaire. Au 1er tour, chaque joueur donne sa sélection à son voisin de gauche, puis au 2ème tour au joueur en face, puis au 3ème tour au joueur à droite, etc. A 3 joueurs, on fait juste : gauche / droite.

2/ C'est à vous de fixer l'ordre des cartes pour votre adversaire !

3/ Lors de la phase 2 (la devinette), le joueur qui a choisi les cartes ne participe pas (et oui, il connaît les cartes !). Par contre, il gagne 1 point par carte non découverte ! Donc, pour gagner un maximum de points, il faut trouver la combinaison de critères la plus difficile à faire possible !

4/ Toujours durant la phase des devinettes, chaque joueur n'a plus droit qu'a 3 erreurs ! Pour matérialiser ça, chaque joueur va prendre en mains ses 3 cartons de vote au début de chaque tour de devinette. A chaque fois qu'un joueur fait une mauvaise proposition, il doit jeter un de ses cartons. Quand un joueur a jeté ses 3 cartons, il ne peut plus faire de proposition ! Il faut donc bien regarder le monstre avant de faire une proposition !

5/ Si, à la fin du 5ème tour, personne n'a franchi la ligne d'arrivée, on mélange les cartes jouées, on redistribue 5 cartes de chaque et on recommence…

6/ Si un joueur qui a amené son pion sur la case arrivée gagne encore des points (en trouvant des critères, en faisant deviner les siens ou en gagnant le bonus du plus beau monstre), on compte ses points en plus en faisant recommencer son pion au début de la piste du plateau. Ainsi, si plusieurs pions arrivent sur la case " arrivée " à la fin du même tour, c'est celui qui aura été le plus loin dans ce nouveau tour de plateau qui gagne. Si les joueurs sont vraiment à égalité, là, on fait une grande finale.

 
Repost 0
Published by Ludovic Maublanc - dans Monstro'Folies
commenter cet article
14 août 2005 7 14 /08 /août /2005 00:00

C'était début 2002, par là. Je venais coup sur coup de découvrir Pfusch et Barbarossa, deux jeux qui utilisent àmerveille la pâte à modeler. Je me creusais la tête pour en trouver un, moi aussi, qui utiliserait la pâte à modeler sans pour autant faire un genre de Pictionary où il faut être super fort en sculpture... et puis d'un coup, comme ça, l'idée m'est venue de faire des monstres ! et oui, pas besoin d'être doué ! Si on fait un truc moche, c'est bon, puisque c'est un monstre.

A partir de là, l'idée du concours de beauté est venue toute seule, ainsi que le titre: Miss Monstre.

La première version du jeu était donc une simulation de concours de Miss dans le monde des monstres. Il y avait les concours régionaux, les éliminatoires, une finale et un petit discours à la fin. Il y avait même une sorcière à chapeau du nom de Madame de Faux-Nez ;-).

La première version était clairement un jeu de joueurs. C'était marrant, mais long et un peu complexe. En fait, il n'y a que moi qui connaissais vraiment les règles, les autres joueurs se contentaient de s'éclater à faire des monstres :-) Quand il a découvert le jeu lors d'un passage à la maison, Bruno Faudutti m'avait dit: "C'est bien, mais c'est trop compliqué pour ce que c'est!"

Là dessus, j'emporte ma maquette pour le salon d'Essen. Plus dans l'idée de le faire jouer aux copain que de le montrer à un éditeur. lors de la première soirée, je sors le jeu dans l'appart de la délégation Belge. Parmi les joueurs, il y avait Christophe Boelinger avec qui j'avais fait l'année precedente 7 variantes pour son jeu Une vie de Chien. La partie se passa très bien. A l'époque, le jeu (qui simulait un concours de miss) était surtout basé sur la mauvaise foi la plus totale des joueurs et sur un petit peu de rolplay. La partie terminée, Chris me dit un truc du genre: "c'est dommage que ce soit trop compliqué, ça pourrait faire un super jeu grand public !".

Là dessus, je vais me coucher... mais pas Chris qui passe la nuit à noircir du papier... le lendemain, il avait refait tout le système de jeu ;-)

Quelques mois, mails et coups de téléphone plus tard, Miss Monstre 2 était en piste ! Le jeu était beaucoup plus simple, plus fun et jouable en famille par des enfants de 8 ans.

En Fevrier 2003, au festival de Cannes, Chris fait découvrir le jeu à Mr Phal et au Docteur Mops de TricTrac sur le stand de TF1 Games. La rigolade étant au rendez-vous, l'équipe de TF1 demande une maquette, pour voir...

Ils sont finalement les premiers à nous signer le jeu. Chris n'ayant pas chômé, le jeu était déjà parti chez plusieurs autres éditeurs...

Vous croyez que c'est terminé ? Ben, non... Il y a eu Miss Monstre 3 !

En effet, si l'équipe de TF1 Games était séduite par l'idée du jeu... ils trouvaient le système encore trop complexe ! Et zou, nous revoila partis pour une refonte complète du jeu à 3 mains: moi, Chris et l'équipe de TF1 qui faisait tester en direct toutes les modifications du jeu auprès d'un panel d'enfants ! Heureusement, avec Chris, vous avions travaillé, avant, à une version junior du jeu... au final, nous réussissons à "baisser" l'age à 6 ans.

Dernier problème, le nom du jeu ! On s'y était fait à ce jeu de mot ;-) Mais TF1 Games voulait trouvé un nom qui fasse plus "jeu pour enfant"... Au final, c'est Monsro'Folies qui a été choisi et croyez moi, on a échappé à bien pire ;-)

En Fevrier 2004, Monstro'Folies était presenté en avant première au Festival de Cannes et la boucle était bouclée. L'acceuil fut bon et prometteur pour la saison de Noël 2004...

Et voila comment un "jeu de joueur" est finalement devenu en deux ans, surtout grâce à Christophe Boelinger, un jeu grand public qui va faire un carton à Noël (oui, enfin, bon, ça, c'est ce qu'on espère ;-)

 
Repost 0
Published by Ludovic Maublanc - dans Monstro'Folies
commenter cet article
14 août 2005 7 14 /08 /août /2005 00:00

Dans Monstro'Folies, vous devez créer les plus beaux monstres en pâte à modeler !

Pour qu'un monstre soit beau, il doit respecter certains critères de beauté. Il y en a 4 types: la tête du monstre, le corps du monstre, les membres du monstre et, enfin, un objet à la mode que doit porter le monstre. Par exemple, pour que votre monstre soit réussi, il devra avoir des cornes, une carapace, des pieds palmés et porter une couronne... si,si...

Les joueurs ont 4 sabliers pour réaliser leur monstre. A chaque sablier (45 secondes) les joueurs découvrent un nouveau critère et doivent s'adapter... Une fois les 4 sabliers terminés, le monstre doit être terminé et porte sur lui, les 4 critères de beauté !

Alors, chaque joueur va faire défiler son monstre devant les autres. Ces derniers ont 45 secondes pour deviner les 4 critères de beauté de ce monstre. Chaque critère deviné fait marquer 1 point au joueur qui l'a trouvé et 1 point au joueur qui a sculpté le monstre.

Pour chaque point gagné, les joueurs avancent leur pion d'une case sur le plateau de jeu. Le premier joueur aamené son pion sur la dernière case du plateau gagne la partie !

Une fois les monstres passés en revue, c'est l'heure du vote ! Chaque joueur va devoir voter pour le monstre le plus réussi(sauf le sien qui est forcément le plus beau ;-) Les joueurs disposent pour cela de cartons de vote. Le joueur qui recevra le plus de points gagnera un bonus de 2 points et pourra donc avancer son pion de 2 cases sur le plateau !

Une fois les points attribués, si personne n'est au bout de la piste des scores, on fait une nouvelle manche. Mais, attention, cette fois, il peut y avoir des gages ! Si, au début de la manche, votre pion se trouve sur une case spéciale, vous devrez peut être sculpter votre monstre avec une seule main, voir les yeux fermés !!!

Monstro'Folies est un jeu pour les enfants, y'a marqué 6 ans sur la boite... Mais, tout adulte qui prend une boule de pâte à modeler dans sa main redevient imméditament un gamin ;-)

 
Repost 0
Published by Ludovic Maublanc - dans Monstro'Folies
commenter cet article
14 août 2005 7 14 /08 /août /2005 00:00

KillDog est un jeu de Ludovic Maublanc pour 4 à 6 Joueurs à partir de 16 ans
édité en encart dans le magazine Des Jeux sur un Plateau.

Une bande de malfrats se partagent un magot dans un entrepôt désaffecté… mais personne n’est d’accord sur les modalités du partage ! On sort les flingues et rapidement, tout le monde braque tout le monde …

KillDog est sorti quelques semaines après Monstro'Folies dans le magazine Des Jeux sur un Plateau. Très bon Mag papier sur les jeux de société qui propose tous les mois un jeu original à découper. J'ai eu le plaisir de faire celui du numéro 9 (Octobre 2004). Et je signerai également celui d'Octobre 2005 avec un jeu réalisé en tandem avec Bruno Faidutti... mais on en reparlera !

Le Numéro où est paru le jeu est épuisé, mais KillDog sortira en fin d'année dans une vraie boite sous le nom CA$H'n GUN$ édité par Repos prod. Ca aussi, on en reparlera ;-)

Vous trouverez dans cette partie du site :

Le principe du jeu.

L'histoire du jeu.


La Fiche du jeu sur Tric Trac.

 
Repost 0
Published by Ludovic Maublanc - dans KillDog
commenter cet article
14 août 2005 7 14 /08 /août /2005 00:00

L'idée du jeu est née fin 2003 après avoir vu KillBill. J'ai repensé à Reservoir Dogs et à la scène où plusieurs personnages se braquent mutuellement ! Je me suis dit qu'un jeu de négiciation où les joueurs se menaçent les uns les autres pouvait être rigolot... J'ai refléchi à tout ça sur mon vélo (c'est fou ce qu'on peut créer comme jeu sur un vélo) et j'ai fait une première maquette (pas sur mon vélo... une fois à la maison ;-). J'avais justement une soirée jeux le lendemain, j'ai sorti cette maquette pour finir la soirée. Ce fut un grand moment de rigolade ! Comme on avait pas de flingues en plastique, on a utilisé nos doigts comme dans la cour de recré ;-)

Par la suite, j'ai fait quelques modifications et j'ai acheté des gros pistolets à pétards à Toys R Us. J'ai baladé ma maquette dans toutes les soirées jeux (à la maison, au BUREAU pour les soirées jeux JOCADE et même au festival des jeux de Cannes) pour la faire tester à tous mes amis joueurs (et même à tous les pauvres malheureux qui passaient par là)...

Début 2004, c'est Bruno Cathala qui m'a mis en contact avec Des Jeux sur un Plateau. Le magazine changeait de formule et la rédaction cherchait des jeux pour faire un encart chaque mois. Je leur ai proposé deux maquettes et ils m'on pris KillDog pour le numero d'Octobre.

Là, j'avais un petit problème : ma maquette, elle était pas très présentable (du moins pour un magazine) et pas vraiment au format "encart". Comme j'étais en contact avec PNL (le webmaster de Jesweb qui avait fait l'encart du N°6), je lui demandais quelques conseils... de conseils en coups de main, il a fini par faire la totalité de la maquette presque tout seul ;-) Merci PNL !

Entre temps, j'ai emporté la maquette aux Rencontres Ludopathiques de Bruno Faidutti. Là, le jeu a eu son petit succes. Pendant que je gagnais à Mare Nostrum (je le signal car je gagne rarement à quel jeu que ce soit;-), un petit groupe de joueurs (surtout belges d'ailleurs) a trouvé la boite qui trainait dans un coin... il y on joué toute la nuit ! Le lendemain, Cyrile Daugeant a insisté auprès de Marc Munes (le grand patron d'Asmodée) pour qu'il test le jeu. Je m'attendais un peu à son avis. Il aurait pu dire; "j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle". La bonne: le jeu est vraiment sympa. La mauvaise : il est impossible a éditer, car les pistolets (indispensables pour l'ambiance) rendraient la boite de jeu trop chère ! Ce n'est d'ailleurs pas le seul à m'avoir fait cette remarque au cours du Week End... je me résignais donc à ne faire de KillDog qu'un jeu en encart... ce qui est finalement déjà pas mal après tout.

Contre toute attente, quelques semaines plustard, un éditeur me contactait au sujet de KillDog !

Si tout se passe bien, KillDog verra le jour l'année prochaine avec un autre look et sous un autre nom... on en reparlera ;-)

...........................................................

Et voila, c'est signé ! KillDog verra le jour fin 2005 sous le nom de "CA$H'n GUN$" chez Repos Prod. (tiens, des Bèlges ;-)

 
Repost 0
Published by Ludovic Maublanc - dans KillDog
commenter cet article
14 août 2005 7 14 /08 /août /2005 00:00

Dans KillDog, chaque joueur est un truand participant au partage d’un gros magot. Evidemment, tout le monde veut la plus grosse part du gâteau… la meilleure solution pour avoir une grosse part, c’est d’être le moins possible à participer au partage !

Ni une, ni deux, tout le monde défouraille et braque ses congénères !

Le jeu se déroule en 8 manches, à chaque manche, les joueurs choisissent une de leurs cartes (parmi « manqué », « touché » et « Tir rapide ») et braquent simultanement un joueur de leur choix… c’est alors que la phase d’intimidation commence !

Les joueurs menacés peuvent décider d‘abandonner leur part pour ce tour ou de rester en jeu au risque de prendre une balle.

Une fois que chaque joueur a pris sa décision, les cartes sont retournées. Les joueurs visé par un adversaire ayant joué une carte « touché » ou « tir rapide » prennent un jeton « Blessure» et ne participent plus au partage pour ce tour de jeu.

Quand un joueur récolte sa troisième blessure, il est éliminé du jeu ! D’où l’intérêt de laisser tomber sa part quand plusieurs flingues sont braqués sur vous !

A la fin de chaque manche, les billets mis en jeu sont équitablement répartis entre les joueurs encore présents pour le partage et les cartes jouées sont défaussées…

A la fin de la 8ème manche, le joueur « en vie » le plus riche gagne la partie.

 
Repost 0
Published by Ludovic Maublanc - dans KillDog
commenter cet article