Concours

Recommander

Jeudi 9 août 4 09 /08 /Août 11:55

Comme tous les ans, Ma Dame et moi même avons organise notre Monstro' Party (4ème du nom). Comme tous les ans, nous étions une vingtaine à jouer dans le jardin. Cette fois, le thème imposé était « les Gangsters Poètes » en référence à deux de mes prochains jeux à paraître : C’n G Live et Cyrano. Pour la peine, les invités devaient tous venir avec un poème rimant en « i » et en « o » et ayant pour thème « la Monstro’ Party ». Il faut bien avouer que certains n’ont pas vraiment respecter le thème ;-)

 

Pour la postérité, voici les Poèmes réalisés par nos invités :


Voici maintenant que l'on nous demande d'être érudit !
Et j'en vois là qui s'imaginent avec moi ex-aequo !
Mon Dieu ! Passer devant et me dépasser ? Que nenni !
Ne savent-ils pas tous qu'ils seront coiffés au poteau ?
Patricia

 

Le célèbre Bali Balo
Alors qu'il était tout petit
Faisait de l'ombre aux taureaux
Du point de vue du gabarit

Nico

 

Ah ben alors ça y est, nous voilà repartis
Cette année encore pour la Monstroparty.
Sept heures de route à boire comme des chameaux
Mais ça vaut le coup pour voir Angèle et Ludo

Céline

 

Alors qu’à pas géants, s'approche la Monstro,

Aucun n'échappera à la flagornerie

Des gangsters pervers et leur pronunciamiento

Sous un splendide ciel bleu lapis-lazuli

Mo

 

Dernier dimanche de juillet, enfin midi !

Tout est prêt : glaçons, cocktails, pizzas, shamallows,

Sur le portail vert on a mis un écriteau,

Pour une nouvelle monstro c'est bien par ici !

Angèle

 

Des magiciens, Angèle et Ludo, de vrais Cagliostro

Tous les ans pour la Monstro’, ils transforment leur maison en Jardin d’Assyrie

Un vrai Paradis qui résonne de hourras et de bravos

Attribués aux méritants vainqueurs de nos endiablées parties

 

Merci à eux pour tous les jeux, qu’ils soient avec des chiffres ou des mots

Pour toute cette excitation qui nous met en appétit

Au point d’en faire venir de partout, en voiture ou en bateau

Dans un grand moment de bonne humeur, de fureur et de bruit !

Dominique

 

Cette année pour la Monstro : tous à vos plumeaux !

Préparons cet après-midi de folie

Où joueurs déchaînés et ronchonneaux

Lutteront aux dés pour voir Nangèle en hippie !

Sophie

 

Aujourd’hui il ne fait pas beau

Alors je suis à l’abri

Mais demain il fera chaud

Alors je mangerai des Kiwis

Totov

 

Le thème est imposé, c’est la monstro’party

Mais pour me forcer, il faut se lever très tôt

Je vais me lâcher et écrire pleins des gros mots

Mais un quatrain, c’est trop court, c’est déjà fini !

Ludo

 

Le soleil est attendu pour cette après midi

Une journée particulière qui chaque année grandi

Grandi par les rimes qui nourrissent cette monstro

Fini, le temps des overdoses de chamalows

 

Aujourd'hui, le seigneur dit jour de repos

Laissons les cousines de côté ce tantôt

Pas de titilliage de scriptorium cet après midi

Place a d’autres jeux entre amis

Peps

 

C'est la teuf à Jondi

Et les meufs sont Lijo

Tout au long du manchdi

C'est la stromon Lifo

Bruno

 

Aujourd'hui, à la MonstrO
J'aimerais faire des parties
De jeux à gogO
Jusqu'au bout de la nuit .

Jules

 

De tes milles feux, tu brilles la nuit
Pour te décrire, je ne vois qu'une phrase  : "C'est beau!"
Parlerais-tu de notre capitale, Paris ?
Mais non, jeune padawan, je parle du Creusot !

Pat

 

Si les croco en rime sont interdits,

Dans ce poème qui va prendre l'eau,

Un bout de pâte à modeler pas trop rikiki,

Devait normalement me sauver la peau.

 

Car si tout nu je suis sorti,

De la piscine des aristo,

C'est ce foutu bain de minuit,

Qui éclairé au flash, me rend si penaud.

 

L'eau était vraiment très froide, si si !

Ma canalisation n'a pas résisté aux flots,

De cette piscine glacée où j'ai vomis,

Mon martini et mes boyaux.

 

Tout le monde criait Coronès tels des abrutis,

Pendant que je cherchais mes olives au curaço,

Qui en fait avaient malheureusement subies,

Le même sort que ma virilité de parano.

 

Un flingue braqué sur la tempe ou mon sourcil,

M'a fait sursauter et lacher de haut,

Un étrange gaz à l'odeur croupie,

Qui a fait des bulles ne ressemblant pas à des O.

 

Une enquête a alors démarré avec frénésie,

Pour savoir qui avait commis ce crime de salaud,

Celui de transformer la piscine en jaccuzzi,

Alors que flottaient à la surface d'étranges morceaux.

 

Discrètement je me suis éclipsé dans la nuit,

En essayant de me cacher de tous ces ostrogots,

Mais un certain Scherlock Holmes m'a suivi,

Pour me faire de drôles d'avances dans l'dos.

 

Ni une ni deux, je me suis saisis,

D'un katana tel un ninja pro,

Qui en fait sous la pression n'a pas fait un pli...

Faut être con pour les faire en mousse ces jeux de marmots !

 

Affolé j'ai attrappé une grosse boite de monstro-Party,

Qui de par son poids à assommé net ce gigolo,

Elle s'est immédiatemnt ouverte et sur le sol a gît,

De gros morceaux de pâte à modeler plutôt rigolo.

 

C'est alors que j'ai imaginé cette inepsie,

Celle de combler le vide dans mon maillot,

Avec cette subtance molle et relativement tactile,

Que j'ai façonnée telle une poutre de paquebot.

 

Très fier de ma proue je suis alors sorti,

De cette maison de fou et de bargeot,

Titubant en criant tel un ouistiti,

Devant de drôles de schtroumphs qui me toisaient de haut.

 

C'est ainsi que j'ai fini ma nuit,

Dans une cellule de dégrisement, plutôt palot,

En jurant sans émettre de réels cris,

Que je ne remettrai plus les pieds dans une monstro.

 

Je serais bien tenté d'embrouiller vos esprits,

Pour terminer ce poème pas du tout intello,

En vous donnant en pâture un faux indice...

Je ne m'appelle pas, parait-il, Monsieur Commeau.

Stephane

 

Ecce homo MONSTRO !

Multi sunt vocati, pauci vero electi

Ense et aratro !

Veni, vidi, vici, et je suis PARTY

 

Signé: doctus cum libro

 

Traduction

 

Voici l’homme MONSTRO !

Beaucoup sont appelés, mais peu sont élus...mon p'tit

Par l’épée et la charrue...en héro !

Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu et je suis PARTY 

 

Signé: savant avec le livre,

 

ou plus exactement, ceux qui sont incapables de penser par eux-mêmes, étalant une science d'emprunt,et puisant leurs idées dans les ouvrages des autres.

Jean-Louis

 

Non sans une certaine jalousie
Je me compare à Rambo
Tout çà me semble si petit
Tel un vulgaire asticot !

Fred

 

Alors que Dieu créait les jours tel le lundi,
Une ange et son ludo créaient ... la monstro.
Un jour que l'on aurait pu appeler.. ludi,
Qu'on ne peut rater, sauf si on a la gastro !

Fef

 

Y aller en rampant avec les vermiceaux,
Choisir sinon la mer à dos de bigorneau,
Mais jamais non jamais ne manquer cett'sauterie,
Vous risqueriez brav' gens une cris' de dysent'rie

Cindy

 

N'oubliez cependant pas que ce doux tableau,
A nulle autre pareille et des plus beaux,
Nous le devons à la grâce d'un unique duo,
Celui que constitue Angéle et Ludo.

Michel

 

Sachez madame, dit mon gynéco

Qu’a l’analyse de votre frotti,

On a trouvé des asticots:

Il va falloir changer d’mari !

Mélanie

 

J’te vois partout, impossible d’y échapper, trop, c’est trop!

Vous voyez qui, on nous assomme avec sa tête de Sarkozy

Si je l’aperçois dans un jeu de Ludo

C’est décidé, j’me fais arakiri

Yvan

Par Ludovic Maublanc - Publié dans : Cyrano
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés