Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes jeux :

2013

le-fantome-de-l-opera img-51d75408077fb img-52482e62b8223 img-52482e3f8da7b

Le Fantôme de l'Opéra chez Hurrican avec Bruno Cathala.

SOS Titanic chez Ludonaute avec  Bruno Cathala.

C3K chez Matagot avec  Bruno Cathala, Jaques Bariot et Guillaume Montiage

Rampage chez Repos Prod. avec Antoine Bauza.

 

 

2012

noé  NAHEULBEUK BARBARES BOX PACKAGING sjp   16667 1        

 

Noé chez Bombyx avec Bruno Cathala.

La Marche Barbare chez Repos Prod. avec Antoine Bauza.

Si j'étais Président chez Cocktail Games.

C'est pas faux chez Le Scorpion masqué avec Bruno Cathala .

2011

14862 1
ima boxcontentalt  casse 15265 1     

Dice Town Extension chez Matagot avec Bruno Cathala.

Imakoo chez Editions Groupe Nestor avec Bruno Cathala.

Casse-toi pov'con ! chez Cocktail Games.

Hadès chez Matagot avec Bruno Cathala

 2010


cyrano-copie-1 boites versions 2075 NAHEULBEUK agent double boites versions 2310

Cyrano chez Repos Prod. avec Angèle.

Mr Jack Pocket chez Hurrican avec Bruno Cathala.

Le Donjon de Naheulbeuk chez Repos Prod. avec Antoine Bauza.

Agent Double chez Matagot avec Bruno Faidutti.

PRRT chez Hurrican avec Bruno Cathala.

 

2009

Dice Town chez Matagot avec Bruno Cathala.

Mr Jack in N.Y. chez Hurrican avec Bruno Cathala.

Cyclades chez Matagot avec Bruno Cathala.

 

2007

cash-n-guns-yakuzas mister jack extension

CA$H'n GUN$ Live chez Repos Prod.

CA$H'n GUN$ Yakuza (extension) chez Repos Prod.

Mr Jack l'Extension chez Hurrican avec Bruno Cathala.

Bonne Question ! chez Repos Prod. et Cocktail Games.

 

2006

Mr Jack chez Hurrican avec Bruno Cathala.

Cléopatre et la Société des Architectes chez Days of Wonder avec Bruno Cathala.

Paparazzi chez Eclipse avec Bruno Cathala.

 

2005

CA$H'n GUN$ chez Repos Prod.

 

2004

Monstro'Folies chez TF1 Games avec Christophe Boelinger.

2004 à 2008

Kill Dog dans Jeux sur un plateau N°9.
Agents Doubles dans Jeux sur un plateau N°20 avec Bruno Faidutti.
Le Cri du Dahu !! dans Jeux sur un plateau N°35.
C'est qui qu'a pété ?! dans Jeux sur un plateau N°50.



 Jouez en Ligne à Mr Jack contre le meilleurs joueurs du monde... et aussi contre moi, mais c'est plus facile.                        

Les 3 derniers articles :

 

Recherche

9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 21:23

Je traîne le prototype de « c'est qui qu'a pété?! » depuis pas mal d'années. Finalement, c'est un de mes jeux sur lequel j'ai le plus travaillé, un de ceux qui a eu le plus de versions différentes... tout ça pour un jeu au sujet inéditable. Comme quoi, auteur de jeu, c'est plus une passion qu'un « travail » qui se doit d'être productif.

 

L'idée de départ vient du thème, bien sûr ;-) ou plutôt de l'ambiance que le jeu devait rendre. Le thème de « c'est qui qu'a pété ? » est la culpabilité. L'idée étant de faire un jeu où tous les joueurs sont coupables d'un méfait, mais où personne ne veut se dénoncer... chacun espérant qu'un autre va craquer et avouer à sa place.

 

Bien sûr, ça aurait aussi bien marché avec un autre thème. J’avais pensé à des enfants coupables de divers méfaits interrogés par une maîtresse acariâtre «  c'est qui qu'a placé une punaise sur la chaise du prof?! » (Trop mièvre), des gangsters dans une salle d'interrogatoire «  c'est qui qu'a volé le sac de la vieille ?! » (Encore des gangsters) ou bien des terroristes corses « c'est qui qu'a fait sauter la villa de Clavier ?! » (Limite politiquement correct... encore que).

 

Mais finalement, le thème de départ me plaisait plus et justifiait l'existence du jeu à lui tout seul. Pour ce qui est de la mécanique. Je suis passé par de nombreuses versions allégeant à chaque transition le matériel et les règles. Le challenge était de retranscrire l’ambiance que je voulais donner sans avoir un système de jeu trop lourd. Les Belges de repos production testant une version que je pensais assez « light » me firent la remarque que le jeu était encore trop complexe pour le thème. En effet, s'il s'était agit de sauver ses fesses de la prison en dénonçant son complice, le thème aurait peut être supporté une mécanique plus riche... mais là, juste pour accuser les autres des mauvaises odeurs que vous produisez, il fallait un truc très léger à la « No Merci » ou « poker des cafards ».

 

Attention, je ne suis pas complètement monomaniaque au point d’avoir  travaillé sur ce jeu tous les jours durant plusieurs années ! Seulement, de temps en temps, il sortait d'un tiroir pour se faire lifter selon l'humeur du moment. Je n'ai jamais pensé sérieusement que ce jeu avait une chance d'être édité, mais je l’emportais parfois sur les salons pour amuser les copains, en général, tard dans la nuit... ou très tôt le matin.

 

C'est lors d'un de mes premiers festival des jeux de Cannes que je j'y fis jouer Olivier Arnéodo (le rédacteur en chef du magazine JsP), dans le salon cosy d'un hôtel trois étoiles Cannois. Le jeu devint alors le sujet de Private Joke, il  le cita  d'ailleurs dans son magazine pour me présenter en tant qu'auteur... alors que j'ai quand même fait plein d'autres jeux plus sérieux... enfin, pas tant que ça en fait ;-)

 

C'est finalement au cours d'un autre festival de Cannes, celui de cette année, que « c'est qui qu'a pété ?! » refit surface, au moment où l'équipe de JsP me demandait d'être leur rédacteur en chef exceptionnel pour le numéro 50. Histoire de tester leur résolution, je regardais Olivier dans les yeux en lui disant : « C'est qui qu'a pété en encart ! Chiche ? » Le fou n'a pas baissé les yeux... et nous y voilà :-)

 

Il a fallu que j'adapte le jeu au format de l'encart. J’ai du diminué la taille et le nombre de cartes et par là même le nombre de joueurs et de manches. Ce qui, finalement, n’était pas un mal. Ce n’est pas le genre de jeu auquel on joue une heure de toute façon… les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures. Et puis, cette contrainte de place me permit de trouver l’astuce de la ca'est qrte « connivence » qui est vraiment un élément marrant du jeu. Je regrette juste qu’il n’y ait que 10 cartes « lieux » pour la variété des situations et la rejouabilité. J’ai compensé en plaçant une carte lieux « vierge » pour permettre aux joueurs de se remémorer leurs bons souvenirs de camping ;-). Pour ce qui est de la réalisation de la maquette, c’est l’équipe de JsP qui s’est chargée de trouver un illustrateur. Je n’avais ni le temps ni l’envie de faire un truc moche et le travail réalisé par Nemo met vraiment dans l’ambiance et accompagne à merveille le jeu.

 

Et bien voila comment « C’est qui qu’a pété ?!» se retrouve édité en encart dans le prestigieux magazine «  des jeux sur un plateau ». Si l’on compte les jeux en encart, « c’est qui qu’a pété ?! » est mon dixième jeu édité… bon, disons que l’on ne compte pas les jeux en encart, histoire de mettre les dix bougies sur quelque chose de plus présentable ;-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Ludovic Maublanc - dans C'est qui qu'a pété !
commenter cet article

commentaires