Recherche

Concours

Recommander

Auteur de jeux

Mardi 4 avril 2 04 /04 /Avr 14:21

Samedi 1er avril s’est déroulé à Lyon la Nuit polar du Confluent, une soirée jeux organisée par la Ludothèque de Lyon : le Quai des Ludes. Evidemment, pour respecter le thème de la soirée, les jeux en question étaient tous des jeux à thème policier, enquêtes, magouilles, mafias, gangsters. J’étais donc invité par l’équipe de la ludothèque à faire des démonstrations de CA$H’n GUN$ et de Une Ombre sur Whitechapel, deux jeux particulièrement dans le thème de la soirée.


La soirée Nuit polar du Confluent, aussi appelée Ludopolar, était organisée dans le cadre du festival Quai du Polar. Un festival qui se déroulait sur toute la semaine et qui permettait au public Lyonnais de participer à des conférences ou admirer des expositions, voir des séries télé… toujours sur le thème du polar. La soirée jeux du Samedi soir se passait aux Archives municipales qui mettaient à notre disposition une grande salle avec plus de 100 places réservées aux joueurs.


La salle était divisée en quartiers en fonction des jeux qui étaient présentés. Enquête, magouille, espions, etc. Pour ma part, j’avais une place réservée à l’espace des « tontons créateurs » ;-)  En fait, j’étais le seul tonton créateur ce soir là, tous les autres ayant eu des empêchements de dernière minute…Il est quand même efficace cet Igor… qu’est ce que je ferais pas, moi, pour avoir la vedette et piquer toute la place ;-)


J’avais donc 3 tables pour moi tout seul ! Et je n’ai pas chômé entre les deux tables de CA$H’n GUN$ et celle consacrée à Whitechapel. Pour ce dernier, je suis tombé sur un couple qui a enchaîné 4 ou 5 parties d’affilée :-) J’avais donc le temps de me consacré à une autre table où j’ai fait jouer une partie de CA$H’n GUN$ à 9.


Je ne sais plus combien de fois j’ai expliqué CA$H’n GUN$ et combien de parties on été jouées… car souvent, une même tablée faisait deux ou trois parties de suite. Ce qui est sûr, c’est qu’il n'y avait peu ou pas de « gros joueurs », c’était plutôt un public de curieux… curieux de découvrir des jeux dont ils n’avaient clairement pas l’habitude… c’est vrai que c’est pas courant de coller un flingue sur la tempe de son voisin en pleine partie ;-)

 

Bref, ce fut une bien belle soirée ! Je regrette juste de ne pas en avoir profité pour jouer moi aussi à tout ce qui était proposé ce soir là. Je remercie encore toute l’équipe de Quai des Ludes pour leur invitation et leur accueil chaleureux.

Par Ludovic Maublanc - Publié dans : Auteur de jeux
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 4 février 6 04 /02 /Fév 23:04

Vendredi 27 Janvier, le débit de jeu « Moi je m’en fous, je triche » de Lyon nous invitait, Bruno Cathala et moi  à présenter  notre petit dernier : Une Ombre sur Whitechapel.  C’était également l’occasion de  découvrir Du balai (de Bruno Cathala et Serge Laget) sorti le jour même.  De mon coté, j’avais également apporté deux boites de CA$H’n GUN$ pour tenter une partie à 12 et même une boite de Miss Monster qui n’est pas restée dans le sac…

 

« Moi je m’en fous, je triche » est un lieu très sympathique et chaleureux que je vous invite à visiter si vous passez par Lyon. Ce n’est pas très grand, mais les murs sont tapissés de jeux vous offrant ainsi  un très  large choix. Contrairement aux soirées jeux auxquelles je participe régulièrement à Dijon, là, les joueurs n’hésitaient pas à sortir des « gros » jeux. J’ai vu une table démarrer en début de soirée un Colons de Catane - Villes et Chevaliers et même une autre table, au milieu de la nuit, déployer un bon vieux Diplomatie ! Tout cela côtoyait des jeux plus légers en toute sérénité.

 

Malgré la neige qui a empêché bon nombre de joueurs de venir nous rejoindre, le café était plein. D’après les organisateurs, il arrive souvent qu’il y ait encore plus de monde, les gens jouant sur les marches menant à l’étage ! Ce n’était donc pas l’affluence des grands jours, mais cela ne nous a pas empêché de commencer la soirée par une partie de CA$H’n GUN$ à 12 à l’étage La version 2 boites  est à présent au point et la partie fut mémorable ! Je pense qu’elle ne devrait pas tarder à être présentée de manière officielle par l’éditeur. Pendant ce temps là  Bruno expliquait pour la première fois de la soirée (et pas la dernière) Du Balai.

 

Après cela, je suis tombé sur un groupe qui démarrait une partie de Monstro’folies ! Ca m’a fait d’autant plus plaisir que je ne les ai pas obligé à y jouer ;-) Comme la pâte à modeler de la boite avait un peu vécu, je leur ai passé une boite de Miss Monster (la version allemande sortie à Essen). Le jeu leur a tellement plus qu’ils ont enchaîné une deuxième partie dans la foulée. Ce qui fait toujours plaisir :-)

 

Pendant ce temps, Bruno et moi avons expliqué plusieurs fois Une Ombre sur Whitechapel. Les commentaires étaient en général les mêmes :
1/ c’est super beau (merci Pierô)
2/ c’est vachement malin
3 / comment ça épuisé ?
4/ il sort quand chez un grand éditeur ?
Pour le moment plusieurs éditeurs se sont montrés intéressés par le jeu depuis le succès de l’édition limitée… et nous attendons maintenant des (bonnes) nouvelles de leur part…

 

A 1h du matin, quasiment aphones, nous avons affronté la neige pour rentrer à l’hôtel en se promettant de revenir passer une super soirée à la Triche un de ces jours !

Pour en savoir plus sur "la Triche", c'est par là !

Par Ludovic Maublanc - Publié dans : Auteur de jeux
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 18 octobre 2 18 /10 /Oct 00:00
Cela fait déjà quelques années que j’ai la chance d’aller régulièrement au Salon du jeu d’Essen. Cette année là a été très particulière pour moi car j’avais deux jeux présentés sur le salon.

Miss Monster est l’édition Allemande de Monstro’Folies édité là-bas par Huch! & Friends. Il ne s’agit pas d’une simple édition dans une nouvelle langue. L’éditeur allemand a mis sa touche au jeu en supprimant le plateau de jeu pour le remplacer par des trophées du Miss Monster : les « Frankys », sorte d’oscar monstrueux. Les gages ont aussi disparu. Il devrait se trouver au dos des Frankys, mais, sûrement par souci de simplification, l’éditeur les a fait passer à la trappe. A l’exception de la disparition des gages, je trouve l’édition allemande plus sympa que l’original. Il est quand même plus dans le thème de recevoir un Franky pour son beau monstre que d’avancer son pion sur un plateau !

Huch! & Friends n’est pas seulement un éditeur, c’est aussi un distributeur de plusieurs éditeurs français sur le sol teuton. Ainsi, à Essen, Miss Monster partageait le stand de Huch avec Key Largo de Tilsit et Caylus de Ystaris. Du coup, Miss Monster avait une simple table dans un coin pour être mis à disposition. Il me semble avoir vu plus de gamins tripoter la pâte à modeler que jouer réellement au jeu… enfin, on joue comme on aime après tout ;-) Il est à noter que l’éditeur organisait chaque jour un concours du plus beau monstre… je soupçonne les participants de n’avoir pas respecté la limite du sablier ;-)

Ceci dit, je n’ai fait qu’un passage en vitesse sur le stand d’Huch car, mon attention était plutôt tournée vers un autre stand qui, quelques halls plus loin proposait mon nouveau jeu : CA$H’n GUN$.

C’est en effet au stand de Repos prod. que j’ai passé près de la moitié du salon. Quand les gars à sombrero m’ont demandé si je pouvais être présent tous les matins pour signer des boites, j’ai bien rigoler en me demandant quel cinglé voudrait bien un autographe de moi ! Et bien, des cinglés, il y en a eu ! Après avoir signé les 500 Ex-ludis qui devaient se trouver dans chaque boite vendues lors du Salon, il s’est encore trouvé des gens pour vouloir une signature personnalisée à l’intérieur de leur boite ! Alors, pendant que Brigitte mettait le Silvergun dans la boite, je faisais une petite gribouille dans le fond du couvercle.

Les quelques 100 boites françaises du jeu se sont épuisées tellement vite que je n’ai pas eu le temps d’en mettre de coté pour les copains qui m’en avaient demandé ! Le premier jour, c’est la moitié du stock qui est parti. Le reste c’est écoulé tout au long du salon. Le jeu était Sold-out à la fermeture… c’est ce que nous espérions… Mission accomplie !

Ce succès n’est sûrement pas dû à ma présence sur le stand pour signer les boites (encore que l’on a vu un ou deux fondus acheter un exemplaire de plus parce qu’il y avait l’auteur pour signer les boites ;-) mais surtout aux Repos Boys & Girls qui se sont relayés durant tout le salon pour faire jouer en Français, en Anglais et en Allemand. Il n’était pas rare de voir les joueurs quitter la table en faisant un passage par la caisse avant de sortir du standJ. C’est avant tout grâce à leur bonne humeur que le jeu a eu si bonne presse dans le salon et sur le net après le passage de plusieurs bandes d’américains… bon, ok, le jeu ne devait pas être mauvais, non plus ;-)

J’espère que le succès de cette édition limitée est un avant goût de ce que sera l’avenir du jeu. Je l’espère d’autant plus que j’ai déjà plein d’idées d’extension en tête ;-)

Par Ludovic Maublanc - Publié dans : Auteur de jeux
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés